RAPPORT ANNUEL 2015-2016

Oka Crisis : documentaire qui explore les nombreuses façons dont la Crise d'Oka a influencé le Canada contemporain.

Programme autochtone

Le Programme autochtone a pour objectif d’appuyer la production indépendante en langues autochtones au Canada. Comme ce programme fait partie du Volet convergent du Fonds des médias du Canada (FMC), les projets soutenus doivent comprendre un contenu qui sera produit afin d’être distribué sur au moins deux plateformes, dont la télévision et les médias numériques. Les fonds sont alloués selon un processus sélectif à l’aide d’une grille d’évaluation.

En 2015-2016, le budget du Programme autochtone s’est établi à 7,0 millions de dollars, et il a été entièrement épuisé. Douze projets convergents de production ont été financés. Les projets de production en langues autochtones ont reçu en outre 500 000 $ au titre du programme des enveloppes de rendement et de la Mesure incitative pour la production régionale.

Les projets autochtones venaient de l’Alberta, de la Colombie-Britannique, du Manitoba, du Nunavut et du Québec. Le financement a principalement été consacré au genre enfants et jeunes (51,3 %; six projets convergents). La part du financement octroyé aux documentaires s’est établie à 34,8 %. Un téléfilm dramatique a reçu 13,9 % des fonds. Toutes les composantes télévision étaient assorties de composantes médias numériques, qui ont reçu 600 000 $ du Programme autochtone en 2015-2016. Par ailleurs, 35 projets en développement ont été soutenus en 2015-2016; ceux-ci ont reçu un financement de 880 000 $.

En 2015-2016, APTN a acquis les droits de diffusion de 10 projets, Nunavut Independent Television Network, de un, CBC, de un, conjointement, et Canal D, de un. Au total, 65 heures de télévision ont été financées. Le devis de production télévisuelle moyen à l’heure a atteint 180 000 $. Parmi les 12 projets télévisuels financés, 8 avaient un devis de production de plus de un million de dollars.

Sources de financement

En 2015-2016, le financement du FMC s’est établi à 51,4 % des devis de production télévisuelle et à 72,2 % des devis de médias numériques. La part du FMC est stable depuis les trois dernières années. Les télédiffuseurs ont fourni 17,3 % des budgets télévisuels. Les sources gouvernementales ont octroyé 29,3 % du financement des composantes télévision. Les télédiffuseurs ont versé 20,1 % du financement des composantes médias numériques, une hausse par rapport à l’an dernier.

Retour Haut de la page